Physalis Peruviana ou Edulis (Coqueret du Pérou)


Petite tomate péruvienne au goût légèrement poivré, au niveau gout c'est un véritable bonbon.

Attention ! Les fruits encore verts contiennent assez de solanine pour déclencher une gastro-entérite et une diarrhée s'ils sont ingérés. On doit empêcher les enfants de manger les fruits.
Au palmarès des fruits riches en antioxydants, le Physalis, avec un indice ORAC de 1770, a une activité antioxydante moyenne mais beaucoup moins que le lyciet commun (Lycium barbarum). Le fruit, dont on peut faire une huile, est riche en gras essentiels, en caroténoïdes (excellente source de provitamine A, 3000 UI de carotène pour 100 g), en vitamine C, en vitamine E et en phytostérols. Il possède également certains des complexes de vitamine B. Peu de protéines (0,3 %) mais un taux exceptionnel de phosphore (55 %).
Le Physalis peruviana permet ainsi de renforcer le nerf optique et soulager les maux de gorge. Il est recommandé pour les personnes atteintes de diabète de tous types, favorise le traitement des personnes atteintes de prostate et purifie le sang grâce à ses propriétés diurétiques et est aussi utilisé comme un tranquillisant naturel pour sa teneur en flavonoïdes.
La plantation du physalis s’effectue plutôt au printemps dans un endroit ensoleillé mais pas trop chaud.
Le physalis se plante aussi bien en massif d’arbustes et de fleurs qu’en pot ou au potager.
Si vous souhaitez effectuer un semis, préférez un semis sous abri au tout début du printemps et mettez en place 6 à 8 semaines plus tard.
Multiplication du physalis :
On peut diviser la touffe au printemps ou semis de graines à la même période.

La plantation du physalis s’effectue indifféremment à l’automne ou au printemps.

Si votre région connaît des hivers froids, préférez la plantation au printemps.
Le physalis aime les endroits ensoleillé mais trop chaud.

Le physalis se plante aussi bien en massif d’arbustes et de fleurs qu’en pot ou au potager.

Semis de physalis :

Si vous souhaitez effectuer un semis, préférez un semis sous abri au tout début du printemps.

Pour la levée, maintenez vos semis à une température autour de 18 °C.
La germination est relativement lente et peut atteindre plusieurs semaines.
Mettez en place 6 à 8 semaines plus tard, après tout risque de gelée

Multiplication du physalis :

On peut diviser la touffe au printemps ou semis de graines à la même période (cf. semis de physalis).
Récolte du physalis :

Le physalis se récolte dès le mois d’août dans les régions les plus chaudes et à partir de septembre ailleurs.

La récolte peut aller jusqu’au mois d’octobre, voire novembre dans les régions au climat moins favorable. Les physalis ne résistent pas aux premières gelées hivernales.

N’attendez donc pas l’arrivée des gelées car elles peuvent détruire tout ce qu’il reste de la récolte
Attendez que les fruits soient bien mûrs pour les consommer, car ils risquent autrement d’être très acides.

Qu’ils soient rouge, jaune orangé ou vert, on remarque qu’ils sont mûrs lorsque l’enveloppe vire au violet puis au brun et enfin, finit par s’ouvrir au moment de récolter le fruit.

Le physalis esr riche en vitamine A, B mais surtout en vitamine C, il est également une belle source de béta-carotène lorsqu’ils est bien mûrs.

On retiendra enfin que ses vertus thérapeutiques sont connues dans le traitement des infections urinaires et des rhumatisme.

Plante annuelle buissonnante, dont les petits fruits jaunes, doux-acidulés, sont enveloppés de feuilles comme du papier de soie. Exigences de climat, culture et utilisation comme la tomate. La croissance et la fructification étant lente, la production en climats frais risque d’être peu abondante les années humides. En fin de végétation, éclaircir en sortant quelques branches et en raccourcissant les pousses, afin de hâter la maturation des fruits.

En savoir plus sur http://www.jardiner-malin.fr/fiche/coqueret-du-perou-physalis.html#58tMDRttCj5Zs043.99

Espèce : Physalis
Famille :
Nom latin : Physalis peruviana
Durée Germinative : 3 ans
Lot indicatif : 40 graines



Physalis Peruviana ou Edulis (Coqueret du Pérou)




Gallerie